Projecting a visual image directly into the brain, bypassing the eyes

Imagine replacing a damaged eye with a window directly into the brain — one that communicates with the visual part of the cerebral cortex by reading from a million individual neurons and simultaneously stimulating 1,000 of them with single-cell accuracy, allowing someone to see again.

That’s the goal of a $21.6 million DARPA award to the University of California, Berkeley (UC Berkeley), one of six organizations funded by DARPA’s Neural Engineering System Design program announced this week to develop implantable, biocompatible neural interfaces that can compensate for visual or hearing deficits.*

The UCB researchers ultimately hope to build a device for use in humans. But the researchers’ goal during the four-year funding period is more modest: to create a prototype to read and write to the brains of model organisms — allowing for neural activity and behavior to be monitored and controlled simultaneously. These organisms include zebrafish larvae, which are transparent, and mice, via a transparent window in the skull.

Brain-wide activity in a zebrafish when it sees and tries to pursue prey (credit: Ehud Isacoff lab/UC Berkeley) Imagine replacing a damaged eye with a

Source: Projecting a visual image directly into the brain, bypassing the eyes

Former Navy Officer Dave Voigts Walks Across Country To Raise Awareness Of Non-Consensual Experiments – Power Hour Interview — Lissa’s Humane Life

Former U.S. Navy officer and graduate of U.S. Naval Academy David Voigts stopped Monday in Olney during a walk from Delaware to California along the American Discovery Trail to raise awareness for a growing group of victims including men, women, and children being assaulted with electronic weapons. He started the journey in May and plans […]

via Former Navy Officer Dave Voigts Walks Across Country To Raise Awareness Of Non-Consensual Experiments – Power Hour Interview — Lissa’s Humane Life

CE N’EST PAS VOUS QUI ÊTES FOU

lezarceleurs

Ce texte  est de Madame KVALTINOVA. Il a été publié dans le N° 84 du magazine TOP SECRET 

Madame Kvaltinova aime notre langue, qu’elle écrit mieux que beaucoup d’entre nous. 

Elle aime aussi la France , réputée respectueuse des droits de l’humain, à l’intérieur du pays  et dans le monde.

Pourtant Madame KVALTINOVA , comme des centaines de personnes ,  a été soumise à des pratiques indignes  et barbares   d’un harcèlement obsessionnel  mis en actes  par des hordes d’inconnus.  Ce harcèlement obsessionnel délégué,  inclut le harcèlement électronique, une pratique soigneusement niée par  certains dominants de ce pays qui en usent et  abusent en toute quiétude  en faisant subir leur pratiques sadiques à des personnes innocentes qu’on essaie de faire passer pour folles et de  rendre folles. 

Harcèlement électromagnétique et harcèlement en réseau :
ce n’est pas vous qui êtes fou.

La torture électromagnétique à distance par des dispositifs…

View original post 6 221 mots de plus

Armes non létales et contrôle humain

lezarceleurs

L’article de Serena Porino, écrit le 27 octobre 2013, et publié à http://wikileaksactu.wordpress.com/2013/10/27/serena-porino-armes-non-letales-et-controle-humain-phenomene-de-paranoia-collective/
semble avoir disparu d’internet.
L’ article original  avait été traduit en anglais et publié à https://stoporgangstalking.com/2013/11/10/serena-porino-wikileaks-actu/
C’est donc à partir de  cette traduction anglaise qu’est issue la présente publication.
Toute personne qui aurait enregistré l’article original est aimablement invitée à le signaler, pour publication ou/et correction de celui-ci.

Les caractères ou phrases surlignées ou en italique sont un choix personnel

***********

« Les armes non létales et contrôle humain, un phénomène de paranoïa collective? « 

Qui sont les personnes ciblées (individus ciblés)? Aujourd’hui, beaucoup de gens se définissent comme tels et se plaignent de symptômes semblables à ceux des victimes du célèbre « signal Woodpecker »soviétique de 1975: qui faisait état officiellement d’émission d’ondes pulsées d’extrêmement basses fréquences dans la gamme de celles du cerveau.

Il y avait eu des victimes répertoriées dans plusieurs villes au Canada et aux…

View original post 1 189 mots de plus